Le fiacre – nouvelle

 

Paris. Dans une cité enfin apaisée des conflits des hommes, une épidémie vient prendre la relève. La ville a peur, d’autant plus qu’un fiacre ténébreux a été aperçu. À en croire les témoins, il transporterait un ange et serait conduit par un démon ! Pour Le Quéant, ivrogne en fin de parcours, c’est l’occasion d’un étrange voyage qui le ramènera à lui-même...

Le fiacre est la troisième et dernière nouvelle qui compose les « égarés d’Ys », après Le concerto et Semaine Sanglante. Elle clos le projet sur une note encore plus fantastique que les deux nouvelles précédentes.

Ys est un univers concept qui mêle fantastique et trame historique, chaque nouvelle qui le compose peut être lue comme une histoire indépendante et autonome, mais chaque histoire apporte également des éléments qui permettent de mieux comprendre les autres nouvelles et l’univers d’Ys dans son entier. Chaque texte est un peu comme le fragment d’un tableau, une saynète qui vie par elle-même, mais qui ne prend toute sa dimension qu’associée à l’intégralité de l’oeuvre.

En plus des égarés d’Ys, deux autres textes sont en préparation.

Le Gisant, qui paraîtra en octobre dans l’anthologie Sombres tombeaux, aux Editions du 38.

Fantasmagorie, en préparation avec ONNI sous forme de récit intéractif.