Des nouvelles de la Chimeterre

ChimeterreCertains l’auront peut-être remarqué, mais les deux premiers tomes de la Chimeterre n’étaient plus disponibles depuis le milieu de l’été, la faute de votre serviteur qui a souhaité profiter de l’arrivée prochaine du 3e tome pour donner un petit coup de dépoussiérage à la série. En clair, il y a plein de bonnes nouvelles à annoncer, que vous soyez déjà adepte de l’univers ou non ! Parce que oui, la Chimeterre revient et c’est pour bientôt.

Tout d’abord, les deux premiers tomes ont fait l’objet d’une révision, certains passages ont été modifiés, dans le but de les améliorer, soit par le style, soit par le fond. L’Aurochs Rouge a même eu droit à quelques ajouts, pour étoffer certains personnages. J’en parlais d’ailleurs déjà un peu ici le mois dernier.

Ensuite, qui dit nouvelle édition, dit nouvelle couverture. C’était l’occasion d’un relooking complet, avec pour objectif de donner à l’ensemble une véritable identité graphique. Les différentes illustrations avaient déjà filtrées sur les réseaux sociaux, aujourd’hui je vous présente le package final. Et je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je trouve que ça a du Gueule !

Comment ça, je ne suis pas objectif ? Foutus bouffeurs de mandragore…

Enfin, dernière nouvelle et pas des moindres, c’est donc la sortie prochaine du troisième tome de la Chimeterre : L’Exilée. J’ai reçu voici peu les derniers chapitres passés au crible de ma correctrice. J’en profite pour lui faire une grosse dédicace au passage  : merci Marie-Christine (MC pour les intimes). Tout le monde se lève, standing ovation. Sérieux, on ne remercie jamais assez les correcteurs.
Le dernier rush est lancé, l’ultime relecture avant de passer à la mise en page… ça sent bon tout ça !

Bon, c’est bien beau, mais quand c’est que ça sort ?

L’Aurochs Rouge sera disponible dès la fin septembre, L’Ombre de Sonnecume suivra début octobre et L’Exilée, fin octobre ou début novembre… en numérique. Pour les versions papiers, il faudra encore s’armer d’un peu de patience, mais j’espère être en mesure de les mettre à disposition avant la fin de l’année.

Ensuite, je m’attaquerai au quatrième et dernier tome de ce cycle de la Chimeterre : Les crocs et l’écaille. Pour une bonne histoire, comptez six mois de griffonnage, laissez maturer trois bon mois, puis battez la page énergiquement pendant un mois. Confiez ensuite le tout à des pagineurs de votre connaissance, pendant qu’ils feuillettent, partez en vacances. A votre retour, ne vous étonnez pas de devoir battre à nouveau la page et la passer au brûloir. Une fois que la page est bien ferme et onctueuse, soumettez-là à un « entre-les-ligneur », retirez le surplus et les grumeaux. Enfin, reliez le tout et couvrez, voilà, c’est prêt ! Boulottez bien !

Et que les crocs vous gardent !