Loading

L’Exilée – roman

Chimeterre 3 : L'Exilée

Format numérique
Prix : 6.50 €
Commander sur Amazon
Commander sur Fnac
Commander sur Kobo
Edition papier
Prix : 16.90 €
Commander sur Lulu
Commander sur Amazon

 

Perdus au milieu du chaos et de la guerre, Alena, Madiar et Narder ont échappé de peu à la mort. Désormais, leur survie ne tient qu’à une chose : l’habileté de Narder à les dissimuler aux yeux hostiles. Les Gueules sont partout dans le nord de la Claneterre. Ils pillent et saccagent les fermes, tuent les malheureux qui croisent leur chemin, assiègent les manoirs des Maisons et festoient après chacune de leurs victoires.

La traque s’organise. Un maraudeur à tête de Vautour, une chasseuse d’hommes avec un masque de Buse, un guerrier à gueule de Cerf… Tous courent après Alena. Pour la jeune femme, le moment approche d’affronter son passé et peut-être, aussi, celui d’affronter l’Aurochs Rouge !

L’Exilée est le troisième tome de la Chimeterre, univers médiéval fantastique réaliste où les hommes se confrontent à eux-même avant de se confronter aux puissances. Cette nouvelle édition révisée, vous transportera au cœur d’une intrigue où chacun devra laisser tomber le masque.

Partez en compagnie d’Alena, Narder et Madiar dans la forêt d’argent, tremblez avec eux devant la chasse Gueule. Avec un peu de chance, vous survivrez peut-être et vous réussirez à lever une partie du voile qui entoure Alena Gardenor !

Chimeterre
1 – L’Aurochs Rouge
2 – L’Ombre de Sonnecume
3 – L’Exilée

Le concerto – nouvelle

Paris. La capitale vibre au diapason des grandes inventions du siècle de la vapeur. La dernière en date ? Les fabuleux automates musiciens de Charles Garnelet. Mais voilà que l’assassinat d’un compositeur bien en vue vient secouer les hautes sphères parisiennes. Au terrible s’ajoute le macabre, en sus de la vie, le malheureux s’est vu délester de son cerveau !
L’affaire est confiée à l’inspecteur Victor Chamberlin, l’esprit le plus brillant de la police parisienne. Une enquête où se mêlent l’étrange et le fantasque…

Le concerto est la première nouvelle des « égarés d’Ys » qui en compte trois. La seconde est Semaine Sanglante, déjà publiée une première fois sous le pseudo Tibéon et qui va faire l’objet d’une nouvelle édition dans le cadre des égarés d’Ys.  Le fiacre, qui complète cet ensemble, est encore inédite à ce jour.

Ys est un univers concept qui mêle fantastique et trame historique, chaque nouvelle qui le compose peut être lue comme une histoire indépendante et autonome, mais chaque histoire apporte également des éléments qui permettent de mieux comprendre les autres nouvelles et l’univers d’Ys dans son entier. Chaque texte est un peu comme le fragment d’un tableau, une saynète qui vie par elle-même, mais qui ne prend toute sa dimension qu’associée à l’intégralité de l’oeuvre.

En plus des égarés d’Ys, deux autres textes sont en préparation.

Le Gisant, qui paraîtra en octobre dans l’anthologie Sombres tombeaux, aux Editions du 38.

Fantasmagorie, en préparation avec ONNI sous forme de récit intéractif.

La saga maorie de Caryl Férey

Saga Maorie - Caryl FéreyHaka et Utu, les deux romans qui composent la saga maorie, sont également les ouvrages qui ont donné à Caryl Férey sa notoriété, avant Zulu puis Mapuche. Férey dispose d’une écriture énergique, sans concession et met souvent (toujours ?) en scène des personnages ravagés, torturés, à la psyché suffisamment dérangée pour les mener sur la voie de leur auto-destruction.

C’est aussi un voyageur impénitent, qui va à la rencontre des cultures dans lesquelles ils jettent ensuite ses histoires, à moins que ça ne soit l’inverse. Grâce à cela, le lecteur à droit à une véritable immersion, une plongée dans la trame sombre. Car les romans de Férey sont noirs, voire limite glauques avec des pelletées de violence qui avoisinent le désespoir et les pulsions de toutes sortes. Âmes sensibles s’abstenir. (suite…)

Gone girl – David Fincher

Affiche du film Gone girl, de David FincherCela fait un petit moment que je n’avais pas pris le temps d’écrire une chronique, voilà la chose corrigée, avec « Gone girl » de David Fincher, vu le weekend dernier.

Le dernier Fincher est l’adaptation d’un roman de Gillian Flynn, « Les apparences ». Il met en scène les déboires de Nick Dunne (Ben Affleck) face à la disparition de sa femme, Amy (Rosamund Pike). Disparition qui se transforme rapidement en meurtre potentiel dont Nick est évidemment le premier suspect. (suite…)