Les super héros de Watchmen

Watchmen : univers génial, scénario bancal ?

Le comic d’Alan Moore et Dave Gibbons fait l’objet d’une nouvelle adaptation sous forme de série télévisuelle. C’est pour moi l’occasion de revenir sur cette histoire qui compte parmi mes préférées et de soulever un point qui m’a toujours dérangé. La toute-puissance du Docteur Manhattan. J’adore Watchmen, notamment à cause de sa galerie de super…

Atlas portant le monde, par Boris Vallejo

Les rôlistes sont-ils de meilleurs créateurs d’univers ?

Les amateurs de jeu de rôle seraient mieux préparés que les autres créateurs d’imaginaires pour inventer des univers fouillés et riches. Cela tiendrait au fait qu’ils sont habitués à évoluer dans de tels mondes imaginaires. C’est ignorer plusieurs générations d’auteurs et oublier des biais inhérents à ce type de création. N’y voyez aucun dédain de…

Écrivain : architecte, jardinier ou… magicien ?

Depuis qu’un certain G.R.R Martin a déclaré dans une interview qu’en tant qu’écrivain, il se considérait plutôt comme un jardinier que comme un architecte, il est devenu courant pour les auteurs de se positionner selon cette perspective. Pour résumer, un écrivain architecte est un auteur qui prépare son scénario en amont de l’écriture, en utilisant…

La Joconde : Léonard de Vinci

Les histoires alchimiques : quand tout s’imbrique

Au premier abord, il s’agit d’un portrait, celui d’une jeune femme qui sourit, assise à un balcon. Puis on s’attarde sur les détails. La posture du modèle est sereine, mais derrière, on aperçoit un paysage agité et rocheux. Et puis, le sourire n’est pas franc, on a d’ailleurs pris l’habitude de le qualifier d’énigmatique. De…

Van Gogh - nuit étoilée

Les histoires à style : exercices et genre

Une image composée par touche, les coups de pinceau nettement visibles, des couleurs vibrantes, un rendu qui recherche l’expression générale plutôt que le réalisme… D’un regard on reconnait la patte de Van Gogh, peu importe le tableau, peu importe le sujet. C’est du Van Gogh. Idée, décor, personnages, événement et style sont les cinq éléments…

La liberté guidant le peuple - Delacroix

Les histoires à événement : équilibre et refondation

Est-il besoin de présenter ce tableau de Delacroix ? En pleine vague de romantisme, la révolution de juillet devient l’exutoire d’un patriotisme réincarné et populaire. Les regards sont tournés vers l’action, vers cette allégorie qui les guide. Un seul regarde dans notre direction, un gamin qui nous invite à les rejoindre. Un gamin qui inspirera…

Diego Velasquez : Les ménines

Les histoires à personnages : motivation personnelle et évolution

Au milieu de la scène, l’infante, lumineuse de blondeur, semble au centre de toutes les attentions. Pourtant, les regards se portent vers le spectateur, à commencer par celui du peintre. A moins que ça ne soit le sujet de ce dernier qui attire leur attention, ce couple royal dont le reflet apparaît dans le miroir…

Thomas Cole - le destin d'un empire.

Les histoires à décor : exploration et découverte

Une foule se presse sur un pont et passe sous des arches corinthiennes surmontées de statues d’or. Les vêtements sont colorés et les gens en liesse. Les fontaines rigolent d’eau claire et, à l’arrière plan, des bâtiments majestueux aux colonnes doriques évoquent le passé triomphant. Ils surplombent une rade chargée de navires qui se reflètent…

William Turner : Whalers

Les histoires à idée : énigme, mystère et révélation

Dans un paysage à peine tangible, cotonneux, on devine une voile qui se dessine… Ce tableau de William Turner est presque une esquisse, mystérieuse, il laisse la part belle à l’imagination. Qu’avons-nous devant ? Des récifs ? Des rameurs poursuivant une baleine ? Peut-être tout autre chose ? Idée, décor, personnages, événement et style sont…

Les cinq éléments qui composent une histoire

Les cinq éléments de l’alchimie romanesque

La narratologie, c’est un truc compliqué, avec énormément d’approches, des mots savants pour se la péter, genre sémiotique, diégétique, focalisation… La barbe, quoi. Sans compter qu’il y a des modes, des tendances, des ayatollahs qui prétendent avoir trouvé LA trame narrative ultime en 42 étapes… Perso je préfère m’en tenir à Aristote et son classique…